L’institut du Monde Arabe lance le projet Qantara

Divers - Firdaous.com

Le projet « Qantara » peut se résumer en une simple idée : celle de créer un site Internet pour montrer la richesse et la beauté de la culture du monde Arabe. Conçu dans le cadre du projet d’Euromed Héritage de l’Union Européenne pour promouvoir le dialogue entre ls cultures méditerranéennes, il a déjà une base de données gigantesque puisqu’il contient mille éléments du patrimoine méditerranéen allant de l’Antiquité à aujourd’hui.

A l’origine du projet, il y a l’Institut du Monde Arabe de Paris (l’IMA), ainsi que plusieurs scientifiques et chercheurs des neuf pays partenaires, qui sont : l’Egypte, la France, l’Espagne, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Jordanie, le Liban et la Syrie. Et depuis quatre ans, plus de 300 personnes à travers le monde ont aidé à mettre en place ce site Internet en enrichissant la base de données.

Présenté de manière attrayante, le site en question, propose des extraits vidéos, des images de synthèses, des documents sonores mais aussi des films. Au programme l’art pictural, la musique, la littérature, l’architecture mais aussi la poésie, le cinéma, la danse…etc. Pour lancer le site Internet, une exposition intitulée très justement « Qantara » a eu lieu au musée Batha de Fès. Pour réaliser ce projet, il a fallu pas moins de 3.5 millions d’euros, qui ont été en partis assurés par l’Union Européenne.

Quantara est aussi l’occasion de montrer les liens qu’entretiennent depuis de nombreuses périodes l’Orient et l’Occident. Ainsi, l’art est un bon prétexte pour voir comment chaque peuple a emprunté telle ou telle manière de faire, tel ou tel outil à un autre peuple.

L’Institut du monde Arabe s’est une nouvelle fois distingué avec un projet pour le moins ambitieux et louable. En rassemblant autant de pays autour d’une même idée : le promotion de la culture arabe et les liens entre Occident et Orient, il a prouvé qu’il était possible d’unir plusieurs partenaires pour un développement culturel profitable à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *