Venir étudier en France

Que vous soyez titulaire du baccalauréat français ou alors que vous soyez diplômé de fin d’études secondaires obtenu au sein d’un pays étranger, vous avez la possibilité de poursuivre vos études supérieures en France à partir du moment où vous maîtrisez la langue française à un niveau suffisant pour la formation visée. Les procédures d’admission divergent selon que vous postuliez à une école ou à une autre suivant la filière souhaitée.

Il faut savoir que la France est le troisième pays d’accueil des étudiants étrangers dans le monde. D’ailleurs ils quittent les terres françaises plus ou moins satisfaits de leur formation et du pays lui-même.

Venir étudier en France pour des formations de qualité à prix attractifs

Les étudiants étrangers viennent de manière enthousiaste en France pour bénéficier de formations de qualité à un prix abordable comparé à d’autres pays de l’union européenne ou tout simplement du monde entier.

En effet, en France, les frais de scolarité pour l’université sont parmi les moins chers au monde ils varient entre 160 et 350 € par an en moyenne. De plus, l’État finance une grande partie. Aussi, dans les grandes écoles, les frais de scolarité sont beaucoup moins élevés que dans d’autres pays comme en Angleterre par exemple où pour un MBA à 65000 euros, cette même formation proposée en France s’élève à 45000 euros. Il en est de même pour les grandes écoles, ESSEC, HEC… ces écoles attirent les étrangers du Maghreb, d’Amérique et même du bout du monde. Enfin, tous les étudiants étrangers sont évalués comme les étudiants français, il n’existe aucune inégalité des chances quant à l’accès aux écoles et aux aides de logements étudiants.

Par ailleurs, les étudiants originaires de pays en dehors de la zone de l’union européenne doivent détenir un visa étudiant et avoir un passeport valide.

Les visas étudiants sont de quatre types :

–        Le visa de séjour court et spécial études. Il permet à l’étudiant de venir étudier pour trois mois. Celui-ci n’est pas renouvelable.

–        Le visa « étudiant concours ». Il permet à l’étudiant de se présenter à un concours d’entrée dans un établissement d’enseignement supérieur qu’il soit public ou privé. Si le détenteur réussit, il pourra demander un titre de séjour d’un an qui sera renouvelable.

–        Le visa de long séjour pour études. Celui-ci est accordé aux étudiants étrangers souhaitant poursuivre leurs études durant plus de six mois. Ainsi, les étudiants pourront obtenir un titre de séjour d’un an renouvelable dans les deux mois suivant leur arrivé.

D’un point de vue financier, l’Etat stipule que les étudiants non boursiers doivent justifier qu’ils sont capables de subvenir à leurs besoins d’un montant minimum de 615 euros par mois.

Le logement étudiant

Le logement en France et particulièrement à Paris coûte cher toutefois, il existe quelques alternatives.

-La location suggère de passer par les petites annonces pour trouver un logement répondant le plus à vos critères (proximité, confort, prix abordable).

–        La colocation est économique et chaleureuse, elle a ses avantages puisqu’elle permet de faire de nouvelles rencontres tout en partageant les frais de logement. C’est une solution très prisée en France et surtout à Paris.

–       -La résidence : Les étudiants ont la possibilité de séjourner dans La Cité Universitaire située au sud de Paris. Cette résidence héberge des étudiants et chercheurs du monde entier.

La Sécurité Sociale

Les étudiants en France doivent obligatoirement être affiliés à un régime de sécurité sociale.

Les étudiants de moins de 28 ans doivent souscrire à la Sécurité sociale étudiante française. Cette couverture sociale est obligatoire et payante pour les étudiants ayant plus de 20 ans.

Les étudiants de plus de 28 ans qui sont exclus du régime étudiant de la Sécurité sociale peuvent bénéficier gratuitement de la couverture maladie universelle (CMU).

Si les étudiants sont en apprentissage, ils sont alors considérés salariés et bénéficient du régime général de la sécurité sociale.

Venir en France pour un étudiant, les transports

Le Train pour certains étudiants européens du Royaume-Uni, de l’Espagne ou du Benelux. Ils pourront emprunter aisément l’Eurostar et le Thalys  qui sont en mesure de les déposer à Paris en moins de 3h. D’un point de vue tarifaire, pour un aller-retour il faut compter environ 80 euros si les billets ont été commandés au moins 2 mois à l’avance. Le train est un moyen rapide, simple et économique pour les étudiants des pays voisins.

L’Avion est réservé aux étudiants qui viennent de très loin. Ainsi, en provenance du Maghreb, des Emirats ou du Canada… l’avion sera automatiquement opté.

La France dispose de 26 aéroports, les tarifs varient selon les villes et les compagnies.

Les formalités pour étudier en France après le bac

La France a mis en place un site internet de gestion des inscriptions post-bac destiné à tous les étudiants confondus. Ce site permet de s’inscrire à toutes les formations supérieures et universitaires. Il s’agit du site admission post-bac.

Les formalités pour étudier en France après un bac +3

Après un bac+3 l’inscription pour un étudiant étranger dans un établissement français se fera sur dossier et par concours.

Par conséquent, pour postuler à l’université souhaitée et poursuivre vos études, il faudra joindre un dossier aux universités visées. A noter qu’il existe des sites ‘université sur lesquels figure une partie dédiée aux inscriptions. Il suffira de télécharger un formulaire et de joindre les pièces demandées à votre dossier. Le plus souvent, il sera demandé de fournir les résultats du bac, une lettre de motivation éventuellement un CV et les diplômes.

Les étudiants étrangers sont nombreux à déposer leurs valises en France pour acquérir un socle de connaissances à travers une formation de qualité et ainsi obtenir le diplôme de leurs rêves.

Par exemple, beaucoup d’étudiants marocains, tunisiens et libanais quittent leurs terres pour obtenir un diplôme et un enseignement exclusivement français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *